ANZIN FARC : site officiel du club de foot de ANZIN - footeo

Anzin FARC, le petit poucet à l'appétit d'ogre

 

Sports Valenciennes

Anzin FARC, le petit poucet à l'appétit d'ogre, veut croquer Escaudain cet après-midi

PUBLIÉ LE 02/10/2011 À 05H33

C'est le charme de la Coupe de France et

Anzin FARC, le petit poucet à l'appétit d'ogre, veut croquer Escaudain cet après-midi

c'est une grande première ! Pour sa quatrième année d'existence, le club d'Anzin FARC va voir son équipe fanion disputer le quatrième tour sur son terrain cet après-midi. Rétrogradé administrativement la saison précédente de promotion excellence en première division, le petit poucet anzinois est-il capable de rééditer l'exploit ?

Les protégés de l'entraîneur Abdel Aziz Ouarab avaient créé la sensation en éliminant Beuvrages (6-0), Saint-Saulve (4-3) puis Val Sensée (3-2) aux tours précédents. Il s'agissait déjà d'une excellente performance. Cette fois-ci, ce sont les Escaudinois (PHR) qui se dressent sur la route de l'Espérance.

Expérience et jeunesse, une formule gagnante ?

 

Ce qui fait quatre divisions d'écart au total ! Autant dire que la tâche s'annonce très dure. Trac ? Stress ? Appréhension ? Les Anzinois en feront abstraction pour laisser place à une volonté et une détermination farouches. Abdel Aziz Ouarab et tous ses joueurs ont d'ailleurs hâte d'en découdre.

« On est tous très impatients. On mesure la chance qui est la nôtre que de pouvoir affronter une PHR. On va aborder cette rencontre avec beaucoup d'envie et le désir de faire le mieux possible. Avec l'expérience de nos vieux briscards qui ont évolué à un niveau supérieur, avec la vivacité de nos jeunes, nous ferons tout pour accrocher le cinquième tour. Sur un match, ça reste jouable... » confirmait le jeune coach, sur le pied de guerre, jeudi dernier à l'entraînement. De là à dire que les joueurs d'Ahmed Kacer qui termine son mandat à la tête du club, la semaine prochaine, partiront la fleur au fusil, pas du tout. Dans cette rencontre, la pression sera, bien sûr, sur Escaudain, qui devra faire respecter son statut de favori.

« Rien à perdre »

D'ailleurs Amar Gralinot, coach adjoint et futur président des FARC, ne s'y trompe pas quand il déclare : « On ne se préoccupe pas de l'adversaire que je suis allé voir à Marly dimanche dernier. C'est à nous de développer notre jeu et de faire vivre le ballon. Croyez bien que tous les joueurs sont déterminés à le faire parce que nous n'avons rien à perdre ».

Anzin tentera-t-il le pari de prendre le jeu à son compte ? Pas sûr. L'arme fatale des Escaudinois, étant l'attaque avec leur numéro 10 Tatanc, on s'attend plus à voir les protégés de Sébastien Martinez saisir les opportunités qui se présenteront. J.-L. L. (CLP)

Coup d'envoi cet après-midi à 15 heures.

La Voix du Nord

CLIQUÉ POUR VISITÉ LE SITE DE NOTRE VILLE D'ANZIN

LE BUREAU

notre président             vice-président    

SIDALI MEKERRI    HABADA HAMDANE

                                  

secrétaire general              TRESORIER

BOUCAUT THIERRY               GRALINOT AMAR